Contribution des nouveaux modèles de la gouvernance à l’amélioration de la performance organisationnelle des établissements universitaires : Cas de l’université Ibn Zohr

Authors

  • Adil Errachidi Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales Ait Melloul / Université Ibn Zohr
  • Elarbi EL FAKIR

DOI:

https://doi.org/10.5281/zenodo.6706086

Keywords:

New Public Management (NPM); governance models; organizational performance; academic institutions.

Abstract

La gouvernance des organisations publiques est une question qui a fait couler beaucoup d’encre, notamment dans ces dernières années qui ont été marquées par des transformations majeures des outils de management et des principes institutionnels de la gouvernance des organismes publics. L’amélioration de la performance des établissements publics, et l’introduction des instruments de gestion issus de la sphère privée dans le management des établissements publics, permettent l’apparition de certaines réformes de la gestion publique regroupées sous l'expression du " Nouveau Management Public". L’objectif de ce papier de recherche est de montrer la contribution des nouveaux modèles de gouvernance fournis par le nouveau management public à l’amélioration de la performance organisationnelle des établissements universitaires. Pour cela, nous avons adopté une méthodologie de recherche qualitative basée sur des entretiens semi-directifs pour la collecte des données que nous avons analysées à l’aide de logiciel NVIVO 10. Les résultats obtenus montrent l’existence d’une relation significative et positive entre les deux variables explicatives qui sont la gouvernance par les parties prenantes, la gouvernance entrepreneuriale et la variable à expliquer qui est la performance organisationnelle des établissements universitaires.

Published

2022-06-23

How to Cite

Errachidi, A., & EL FAKIR, E. . (2022). Contribution des nouveaux modèles de la gouvernance à l’amélioration de la performance organisationnelle des établissements universitaires : Cas de l’université Ibn Zohr. International Journal of Economic Studies and Management (IJESM), 2(2), 209-221. https://doi.org/10.5281/zenodo.6706086